Les Echos


Bruno Lacand.
MA D. - Les Echos - 17 Févreier 2011
Pressé par la demande, 3 Baies pousse les murs

Jeune entreprise. Les ventes de ce spécialiste des portes et fenêtres sont passées de 1 million d’euros en 2002 à 14 millions l’an dernier.

Nos concurrents attendents que les clients poussent la porte de leur magasin. Nous, nous allons au-devant d’eux », résume Bruno Lacand, président de 3 Baies, installateur de fenêtres, volets, stores, portes d’entrée en bois, PVC et aluminium.

Autre recette, « alors que beaucoup d’enseignes sous-traitent la pose, nos équipes sont maison. Et nos salariés sont mieux payés que le reste de la profession », ne craint pas d’affirmer le dirigeant. C’est possible, car la structure d’encadrement est très réduite et chacun a de vraies responsabilités.
« Nous faisons beaucoup de formation et privilégions la promotion interne. Et le turnover est faible », assure Bruno Lacand.
Il a passé ses douze premières années de vie active chezDelta Vitre, devenu Saga Isolation, une expérience sur laquelle il a capitalisé pour lancer sa propre affaire. Moyennant quoi le million de chiffre d’affaires de 2002, avec 8 personnes, s’est transformé en 14 millions d’euros en 2010, avec 120 collaborateurs.
Il a fallu pousser les murs et Bruno Lacand a dépensé, l’an dernier, 1 million d’euros dans l’extension de ses locaux de Saint-Symphorien-sur-Coise, dans les monts du Lyonnais.

Côté produits, il se fournit majoritairement auprès du groupe Bouvet, à Angers, son partenaire.
Toutefois, il a sa propre activité de fabrication de menuiseries en aluminium, logée dans sa filiale F3B.

3 Baies cible le particulier propriétaire de sa maison, et rayonne sur dix départements.
Plus dans cette catégorie : Le Progrès »